Histoire pour enfant Alexandre le Grand – Partie II

Alexander_cuts_the_Gordian_Knot

Histoire pour enfant Alexandre le Grand

Alexandre affronte Memnon

Alexandre le Grand sur son cheval Bucéphale, détail de la mosaïque romaine de Pompéi

Memnon, le général perse,

qui travaille pour les Perses, fuit cette fois vers la ville d'Halicarnasse avec ses hommes. Alexandre le suit de près avec les siens et veut s’emparer de la ville qui comporte deux citadelles. L’une se trouve sur une île. Ses bateaux pourraient l'aider mais il vient de commettre l’erreur de renvoyer sa flotte.

— Comment pourrons-nous vaincre, Alexandre, sans la flotte ? lui demande Ptolémée.
— Nous nous emparerons de la ville basse.
— Et ensuite ?
— Si nous ne pouvons prendre les deux acropoles qui restent aux mains de l’ennemi, je devrai reprendre ma route.

Et c'est ce qui se passe. Alexandre échoue, il ne réussit pas à prendre Halicarnasse.

le-mausolee-halicarnasse-m

L'une des merveilles du monde: le Mausolée d'Halicarnasse (actuelle Bodrum), qui donne sur la mer Égée au sud-ouest de la Turquie

Halicarnasse, Bodrum, le port

Halicarnasse, Bodrum, le port actuel

— Je te laisserai 3.000 fantassins et 200 cavaliers pour continuer le siège.
— Ainsi, tu me laisses là ?
— Nous nous reverrons, Ptolémée, je te le jure. Prends cette ville par l’usure, et rejoins-moi dès que tu le pourras.
— D’accord, Alexandre, mon frère d’arme, va ! Je te suivrai dès que je le pourrai !

Alexandre se dirige alors vers la Lycie et s’en empare sans affronter de grande résistance. Puis, à la fin de l’année 334, il pénètre en Pamphylie, en Pisidie, puis il remonte vers la Phrygie et combat les habitants de la ville de Termessos sans réussir à prendre la ville.

Amphitheatre_Termessos

Amphithéâtre de Termessos

Il parvient enfin à Gordion. Il y trouve des renforts venus à la fois de Macédoine et de Grèce, ainsi que son fidèle ami Parménion !

L'armée macédonienne est forte de 32.000 fantassins et de 5.000 cavaliers. Elle débarque en Phrygie. Elle se porte à la rencontre de l'armée perse qui lui barre la route sur les rives du Granique. Ce cours d'eau (actuellement en Turquie) est peu important, on peut le traverser toute l'année sauf après de fortes pluies. Mais il n'a pas plu. Sa rive droite est un escarpement, c'est un obstacle naturel. C'est là que s'installe l'armée perse sur une hauteur.

Le Granique

Rivière du Granique

Face à Alexandre, à ses 5.000 cavaliers dont 1.500 Compagnons, et ses 32.000 fantassins dont 9.000 phalangites, se dresse une armée de 10.000 cavaliers perses et 30.000 fantassins dont plus de 10.000 mercenaires hoplites grecs commandés par Memnon. La cavalerie perse est au premier rang.

 Si les Perses ont l'avantage de la position, Alexandre a celui de l'exposition au soleil. En effet, en choisissant de combattre en fin d'après-midi, il oblige ses adversaires à combattre face au soleil et ainsi à être éblouis.

Alexandre décide de pousser une vigoureuse attaque sur l'aile gauche ennemie, là où se trouvent les principaux officiers perses.

cav mace traversant riviere

Les Grecs traversent le Granique

 Entouré de ses Compagnons, il se jette dans le fleuve. Emporté par le courant de la rivière, il charge plus bas avec impétuosité et il affronte un bataillon perse des Parents du Roi qui se montre tout aussi hardi dans la bataille. Alexandre abat un gendre de Darius d'un coup de lance au visage ; blessé lui-même par la suite, il ne doit la vie sauve qu'à l'intervention d'un de ses Compagnons, Cleithos. La cavalerie des satrapes prend la fuite. L'infanterie d'Alexandre franchit à son tour le Granique en refoulant la cavalerie perse. La bataille est déjà remportée quand la cavalerie de Parménion traverse le fleuve. L'armée macédonienne, maintenant plus nombreuse après la fuite de la cavalerie adverse, monte à l'assaut. Le combat est d'une grande violence et la rivière devient rouge.

 La bataille du Granique est une première grande victoire pour Alexandre qui a montré son art de la manœuvre, ainsi qu'un grand courage qui galvanise ses troupes.

 La première partie de la campagne d’Alexandre est terminée. La situation est indécise. Certes, le roi de Macédoine vient de remporter de glorieuses batailles mais il doit faire face à plusieurs incertitudes. Pour certains membres de son entourage, dont Parménion, la conquête de l’Asie est réussie. Un vaste territoire est conquis par la Macédoine et ouvert à la colonisation et l’influence hellénique, c'est-à-dire grecque. Mais l’empire perse est intact, Darius son roi est toujours en vie et il peut demain recommencer à révolter les villes grecques. Ce Darius est un danger, il est le plus grand roi de la Terre.

 C’est tout l’empire perse qu’Alexandre convoite.

Alexander_cuts_the_Gordian_Knot après avoir vaincu Memnon de Rhodes

Alexandre tranche le nœud gordien

A Gordion, il y a un nœud fort ancien, fait de cordes tressées et emmêlées d’une telle manière qu’il semble impossible de le défaire.

La version en audio et la suite vous intéressent ? Ce sera dans votre abonnement (cliquez ici).   Abonnés, connectez-vous dans le menu.

La Bataille_du_Granique

 

(10) comments

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi