Alexandre le Grand raconté aux enfants – Partie 3: Tyr, la guerre sur les eaux

siege_tyr

La situation d'Alexandre reste dangereuse. Un des meilleurs officiers perses, qui s’appelle Nabarzanès, s'est retiré avec beaucoup de cavaliers et il engage de nouvelles troupes. Le danger est réel dans le dos des armées d'Alexandre, spécialement les routes sur lesquelles lui sont amené des vivres et des armes, son approvisionnement.

C’est alors que survient une nouvelle :

Alexandre le Grand

Alexandre le Grand

— Maître Alexandre ! On apprend que Darius lève une nouvelle armée !
— Décidément, il est encore puissant.
— Il y a un autre danger.
— Lequel ?
— Les bateaux perses sont en mer Égée.
— Quoi ? Voilà une très mauvaise nouvelle. J’ai besoin de la côte. Bon, je n’ai pas le choix. Je laisse Darius tranquille pour l’instant.
— Comment cela ? demande Parménion, étonné. Nous ne sommes qu’à quelques jours de prendre tous les bagages de Darius III, qui sont à Damas. Ce ne serait rien du tout pour moi de les prendre.
— Tu as raison, mais je ne peux prendre le risque de laisser les bateaux perses m’encercler par la mer. Va à Damas, j’irai vers le nord de la Phénicie quant à moi.

Ils se séparent et Parménion fonce vers Damas où il s’empare en effet des bagages de Darius, richement pourvus. Il tombe sur des trésors.

Les Perses, furieux, prépareront aussi vite leur contre-offensive, elle aura lieu en 332.

En attendant, Alexandre discute avec le roi de Tyr, une grande ville qui souhaite rester neutre dans le conflit. Alexandre fait envoyer un messager :

­— Le roi de Macédoine, Alexandre, désire

La suite vous intéresse ? Ce sera dans votre abonnement (cliquez ici) Abonnés, connectez-vous dans le menu.
>
error: Contenu protégé par la loi