Anne Comnène racontée aux enfants

Anne Comnène
CONSTANTINOPLE_4 Anne Comnène racontée aux enfants

Constantinople au temps d'Anne Comnène

Il y a de cela mille ans, un jour de décembre 1083, les cloches des églises de Constantinople se mirent à sonner joyeusement : une petite fille était née au palais impérial. Son père, l’empereur Alexis Ier, et sa mère, l’impératrice Irène, règnaient sur le vaste et riche Empire byzantin. Trois jours avant la naissance, sa mère, sentant les premières douleurs de l’enfantement, avait fait le signe de croix sur son propre ventre en disant à l’enfant à naître « Attends encore, petit enfant, jusqu’à ce que ton père soit de retour. » La mère d’Irène, personne raisonnable et sage, entendant ce propos, se mit fort en colère : « Et si ton mari ne revient que dans un mois ? En sais-tu quelque chose ? Et comment feras-tu d’ici là pour résister à tes souffrances ? » L’événement pourtant donna raison à la jeune femme car le bébé lui obéit: trois jours après, Alexis son mari rentrait dans sa capitale, juste à temps pour recevoir dans ses bras la fille qui lui naissait. C’est de cette façon qu’entra dans le monde, avec quelque chose de merveilleux dès sa naissance, Anne Comnène, l’une des plus célèbres et l’une des plus remarquables parmi les princesses qui vécurent à la cour de Byzance.

Byzance était aussi appelée Constantinople depuis l'époque romaine. C'était la capitale de l'Empire romain d'Orient.

À l’extérieur, l’empire se désagrégeait : les Hongrois envahisseurs avaient passé le Danube, les Turcs s’emparaient des provinces d’Asie et les Normands avaient envahi… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

(2) comments

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi