tombeau anne de bretagne

Anne de Bretagne racontée aux enfants

2  comments

anne-de-bretagne_1 Anne de Bretagne https://lhistoiredusoir.com
Anne de Bretagne

L’aube claire et froide se lève sur la ville de Langeais.

— Il fait froid ce matin.

— Oui, damoiselle. Mais que damoiselle veuille bien se presser. Il doit être arrivé, maintenant.

Dans le château royal, en ce matin de décembre 1491, une servante presse une jeune fille de quinze ans qui doit rejoindre son fiancé pour la célébration de leur mariage. Malgré sa robe doublée de fourrure et son chaperon de velours, elle frissonne.

Elle descend par l'escalier en colimaçon dans la grande salle. Son fiancé n'est pas là. Elle attend. Ce n'était pas la peine de tant se presser ! Elle jette un coup d’œil vers la servante un peu désolée qui hausse les épaules et baisse la tête.

Soudain, des pas résonnent : voici son futur époux, le roi de France Charles VIII, qui s’avance. Il est accompagné de sa sœur, Anne de Beaujeu, et de quelques compagnons. Un notaire, convoqué en pleine nuit, a préparé le contrat de mariage. Sans prendre le temps de relire le parchemin, la fiancée appose son sceau et inscrit son nom : Anne, duchesse de Bretagne.

signature d'anne de bretagne https://lhistoiredusoir.com
Signature d'Anne de Bretagne

Au moment de signer, sans doute repense-t-elle aux événements de sa jeunesse qui l’ont menée à ce mariage célébré presque en cachette.

Née à Nantes en janvier 1477, elle a reçu l’éducation d’une noble demoiselle. Sous la direction de sa maman, la princesse Marguerite de Navarre, puis de sa gouvernante Françoise de Dinan, elle apprend à lire et écrire le français, un peu de latin, se distrait en brodant, en chantant, en jouant de la musique ou en chassant, au faucon.

En ce temps-là, le duché de Bretagne était indépendant du royaume de France et les ducs y veillaient farouchement, à cette indépendance. Bien sûr, le roi de France aurait bien voulu annexer cette grande province, comme ses ancêtres l’avaient fait avec la Bourgogne, l’Aquitaine, et tant d’autres régions. Aussi, il multiplie les tentatives et même les attaques militaires contre la Bretagne.

François II duc de Bretagne Anne de Bretagne https://lhistoiredusoir.com
François II duc de Bretagne

Le duc François avait besoin … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

About the author 

Max Montgomery

Max Montgomery, auteur du roman "Reinhardt Tarkand", a écrit des milliers de pages pour les enfants. Collectionneur de parcours, c'est un éducateur, un aventurier polyglotte. Père de 10 enfants, il se lance dans l'aventure de l'écriture en ligne et construit plusieurs sites populaires.

You may also like

La chanson de Roland : Partie 2

L’invention de la mongolfière

La chanson de Roland : Partie 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Ainsi François Ier, n’est pas le premier amateur de l’Italie et ses Arts. Une passion qui s’est transmise de génération en génération.

  2. Bonjour Max Montgomery,

    Nous n’avons vraiment pas de chance car ils ont pris le Nord, mais par contre Anne de Bretagne avait mon âge quand son père est mort et qu’elle lui a succédée.

    Maryam

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!

>