La Bataille de Lépante racontée aux enfants

galere_malte enfants

En ce temps-là, les Turcs menaçaient toute l’Europe.

Une centaine d’année auparavant, ils s’étaient emparés de la ville de Constantinople. L’ancien Empire Romain d’Orient, qu’on appelait aussi l’Empire byzantin, avait disparu sous leurs attaques. Depuis, leur puissance n’avait cessé d’augmenter. Ils pratiquaient des razzias, débarquant sur les côtes italiennes ou espagnoles, pillant les villes du littoral et emmenant les habitants en esclavage.

selim 1er La Bataille de Lépante http://lhistoiredusoir.com

Sélim Premier, dit le Féroce, sultan ottoman

Venise avait dû céder, une à une, toutes les îles qu’elle possédait dans la mer Égée. Elle avait tout de même conservé deux avant-postes importants en Méditerranée orientale, les îles de Crète et de Chypre. Or, en 1570, Chypre fut attaquée par les Turcs. Cette fois, la menace contre l’Europe chrétienne se rapprochait.

C’était ennuyeux pour Venise : Chypre était comme un pont entre l’Orient et l’Occident pour le commerce. Dans tous les pays d’Europe, le prix de certaines marchandises allaient augmenter dramatiquement. Mais le plus grave, c’était que les Turcs n’arrêteraient pas leur invasion à Chypre, et allaient entrer en Europe. Il fallait vraiment se défendre.

Venise fit d’abord seule face à l’ennemi.

Averti pourtant du danger, le pape Pie V fut le premier à avoir conscience de cette redoutable menace. Les Turcs formaient une armée unie et assez disciplinée, tandis que les Européens étaient divisés. La poussée turque paraissait impossible à contenir. Le Pape devait donc convaincre… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi