Category Archives for "Histoire du soir pour Parent"

reconstitution de la ville d'Ur

La Mésopotamie racontée aux enfants

Durant 30 siècles, une région extraordinaire a suscité plusieurs très grandes civilisations. C’est la Mésopotamie.

La Mésopotamie s’étendait là où se trouve aujourd’hui l’Irak, une partie de l’Iran et de la Syrie.

La Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate https://lhistoiredusoir.com

La Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate

Aujourd’hui, quand on s’y promène, on ne trouve qu’un paysage aride et désolé, fait de cailloux, de sable, et sillonné de ruisseaux presque toujours à sec. On trouve de temps en temps quelques maigres cultures autour de villages peu habités. Mais il y a plusieurs milliers d’années, cette région était l’une des plus riches du monde. Les deux grands fleuves de la région, le Tigre et l’Euphrate, étaient gonflés d’eau et des canaux irriguaient la plaine. Ce sont ces deux cours d’eau qui ont donné son nom à la Mésopotamie, qui signifie « au milieu des fleuves » (du grec mesos¸au milieu, et potamos, fleuve).

Le paysage aujourd'hui : abandonné et aride La Mésopotamie https://lhistoiredusoir.com

Le paysage aujourd'hui : abandonné et aride

On y cultivait le blé, l’orge dont on faisait la bière, le raisin, les dattes, les figues, les grenades, et tout cela se récoltait en abondance. Quant au bétail, on trouvait des élevages de porcs, de bovins, de chèvres ainsi que de nombreux troupeaux de chevaux. On comprend très bien que cette région ait pu être considérée comme un pays d’Eden, un pays de cocagne, un paradis. C'était une sorte de paradis sur Terre.

La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 
florence hospital

La Guerre de Crimée et Florence Nightingale racontées aux enfants

Voici une guerre moderne un peu spéciale. Toutes les guerres sont affreuses, et toutes les guerres sont des erreurs ; c’est entendu. Mais celle-ci tient une place particulière dans l’histoire des guerres qui s’expliquent mal.

Elle a lieu en Crimée, une partie de l’Ukraine actuelle, qui a été une possession turque jusqu’au XVIIIème siècle et que les Russes ont annexée.

La Crimée est une péninsule située au sud de l'Ukraine Guerre de Crimée https://lhistoiredusoir.com

La Crimée est une péninsule située au sud de l'Ukraine

l'Ukraine, carte

L'Ukraine, à l'ouest de l'Europe

C’était au temps où l’on parlait beaucoup de la « question d’Orient », c’est-à-dire le sort des pays qui se trouvaient entre les influences turque, russe et européenne. La Turquie était en pleine décadence, mais elle dominait encore plusieurs pays d’Europe, dans lesquelles les chrétiens subissaient un régime arbitraire et cruel. Parmi eux, les Grecs avaient réussi à obtenir leur indépendance, en 1830, après une lutte farouche.

La Russie voulait protéger les chrétiens orthodoxes des Balkans. Elle voulait aussi contrôler deux passages vers la mer, les détroits du Bosphore et des Dardanelles (ci-dessous), ceci afin de pouvoir faire passer sa flotte de guerre en Méditerranée puis dans l’Atlantique, en cas de besoin.

Les détroits des Dardanelles et d'Istanbul (Bosphore) Guerre de Crimée https://lhistoiredusoir.com

Les détroits des Dardanelles et d'Istanbul (Bosphore)

Les Anglais voulaient… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu.

bataille de lépante

La Bataille de Lépante racontée

Voici l'Histoire de l'une des plus importantes batailles, sans nul doute la plus importante pour l'Europe chrétienne.

En ce temps-là, les Turcs menaçaient toute l’Europe.

Environ 120 ans auparavant, les Turcs musulmans s’étaient emparés de Constantinople, faisant disparaître l’ancien Empire Romain d’Orient, qu’on appelait aussi l’Empire byzantin, celui d'Anne Comnène dont je vous ai parlé. Depuis, ils avaient envahi la péninsule des Balkans, autrement dit la région de la Hongrie et de la Serbie, et leur puissance n’avait cessé d’augmenter.

selim 1er La Bataille de Lépante https://lhistoiredusoir.com

Sélim Ier, dit le Féroce, sultan ottoman

Venise avait dû céder une à une toutes les îles qu’elle possédait dans la mer Égée. Pourtant, dans la deuxième moitié du seizième siècle, la belle cité vénitienne conservait des avant-postes importants en Méditerranée orientale, les deux îles de Crète et de Chypre.

Chypre fut attaquée en 1570. Cette fois, la menace contre l’Europe chrétienne s’approchait radicalement. Chypre attaquée, c'était pratiquement l'Italie, c'était la France menacée. Le danger s'approchait ! Venise en subit immédiatement les conséquences, car si elle perdait Chypre, elle perdait aussi une base commerciale de valeur, un pont entre l’Orient et l’Occident. Il n’y aurait pas que Venise à subir les conséquences de l’invasion des Infidèles, tous les autres états européens verraient le prix de certaines marchandises augmenter dramatiquement. Mais le plus grave, c’était évidemment les crimes que commettaient les Turcs sur les territoires conquis. Et ces Turcs n’arrêteraient pas… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

institut radium

Pierre et Marie Curie racontés aux enfants

Sur le quai d’une gare à Paris, il y a de cela presque cent ans, deux jeunes filles se retrouvent avec émotion.

— Chère Bronya, s’exclame la plus jeune, comme je suis heureuse de te retrouver ! Et tu as réalisé ton rêve, te voilà médecin.
— Chère Marie, répond l’aînée, c’est grâce à toi ! Sans l’argent que tu m’as envoyé pendant ces cinq longues années, je n’aurais pas pu étudier en France. Je t’en remercie de tout cœur. Maintenant c’est à ton tour de venir étudier à Paris.

Ces deux sœurs ont fait un long voyage, depuis leur Pologne natale. A cette époque, ce pays appartenait à l’empire russe et la vie n’était pas toujours facile pour la famille Sklodowski.

Pierre et Marie Curie https://lhistoiredusoir.com

Marie Curie (1867-1934)

A dix ans, Marie eut la grande tristesse de voir mourir sa sœur Sofia et sa mère, malades. Pour surmonter ce chagrin, elle travailla avec acharnement, et devint rapidement une élève brillante. A dix-sept ans, elle enseignait les mathématiques. Passionnée par les sciences, elle souhaitait continuer ses études, mais en ce temps-là, beaucoup de métiers étaient réservés aux hommes. Elle partageait ce rêve avec sa grande sœur, Bronya.

La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 
symbol empire romain

De la guerre de Jugurtha histoire pour enfants

Vers 120 avant Jésus Christ, l’État romain traversait une période de calme et de prospérité. Hors d’Italie, les légions romaines étendaient l’autorité de la mère patrie sur l’Espagne méridionale, l’Illyrie (Slovénie, Croatie et Bosnie actuelles), les pays voisins du haut Danube et l’Asie Mineure. Après des années de luttes internes sanglantes, la paix et l’ordre régnaient à Rome.

Mais cette période heureuse ne devait pas durer. De l’autre côté de la Méditerranée, en Afrique, en Numidie, des événements tragiques se déroulaient, annonçant une nouvelle guerre. La Numidie était un royaume qui s’étendait de la province romaine d’Afrique, à l’est, jusqu’à la Mauritania, la Maurétanie, à l’ouest.

Le territoire numide, en vert

Le territoire numide

Après la mort du roi, alliés des Romains durant la seconde guerre punique, son fils Micipsa était monté sur le trône numide. Il avait deux héritiers en bas âge : Adherbal et Hiempsal.

Jugurtha

Jugurtha

Le roi consacrait tout son temps à la philosophie grecque et le pouvoir était en réalité exercé par Jugurtha, son neveu. Il avait élevé cet enfant avec ses deux fils et s’était rendu compte qu’il était plus … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

champions iliade

La Guerre de Troie et l’Iliade racontés aux enfants

En 850 avant notre ère, avant donc la naissance de Jésus-Christ, Homère, le vieux poète aveugle qui distrayait les passants en leur racontant ses histoires, est considéré comme le plus grand poète des Grecs et l’un des plus grands de tous les temps. C’est lui, comme nous l'avons vu, qui a composé les deux grands récits l’Iliade, le texte préféré d’Alexandre le Grand, et l’Odyssée.

Voici ce que raconte l’Iliade.

Le nom de ce texte vient d’Ilion, l’autre nom de Troie, une ville qui fut longtemps en guerre avec les villes grecques.

Troie, la ville-forteresse à la triple enceinte La Guerre de Troie

Ilion, aussi appelée Troie, la ville-forteresse à la triple enceinte

Ilion était située en face de la Grèce, dans l'Hellespont situé dans l'actuelle Turquie.

Priam, le vieux roi de Troie, a un fils, Pâris Alexandre. Pâris, jeune prince, se rend à Sparte où il est reçu par le roi Ménélas.

— Qui est cette femme ? demande-t-il en voyant Hélène. C'est la plus belle que j'aie vu de ma vie.

— Malheureux es-tu, lui répond-on, de désirer la femme du roi Ménélas !

— Le roi ?

Il est tombé amoureux d’Hélène, la femme du roi. Lors, il l'enlève, l’emmenant sur son bateau.

Pour libérer Hélène, … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

monasterio_escorial

L’apogée de l’Espagne raconté aux enfants

Sans nul doute, la période la plus glorieuse de l’Espagne fut celle du Siècle d'or. Elle eut lieu avec deux rois qui se sont suivis, autour de 1550. Le premier règne très glorieux fut celui de Charles-Quint, dont nous avons déjà parlé avec François Premier, parce que ce roi fut le plus puissant du monde à son époque, et le second règne fut celui de son fils, Philippe II d’Espagne. Après cette époque-là, l’Espagne entra progressivement en décadence.

Charles Quint, père de Philippe II et monarque le plus puissant de tout l'Occident au XVIème siècle apogée de l’Espagne

Charles Quint, père de Philippe II et empereur le plus puissant de tout l'Occident du XVIème siècle

Voilà comment les choses s’étaient passées. Tout commença par une série de mariages. La Maison de Habsbourg était connue pour ses mariages judicieux, et on en avait tiré un dicton : « Les autres peuvent bien conquérir des royaumes, la Maison d’Autriche les épouse. » Oui, la Maison d’Autriche, c’est la famille des rois d’Autriche, les Habsbourg (en ce sens, le mot maison signifie "famille"). Au lieu de faire des guerres pour prendre des pays, les rois autrichiens préféraient que leurs enfants fassent des mariages avec des princes et des princesses d’Europe, afin d’agrandir l’empire. Les rois capétiens (français) avaient fait de même avant eux et c’était de loin la manière la plus efficace d’agrandir un royaume et même si on dépensait beaucoup dans les cérémonies de mariage, avec feux d’artifice, fêtes, musiciens, cela coûtait infiniment moins que la guerre qui, en plus, évidemment, avait l’inconvénient de tuer des hommes. Bref.

En 1477, l’empereur Maximilien avait si bien organisé son mariage et ensuite celui de ses héritiers, qu’à la fin du XVème siècle, les plus riches couronnes reposaient sur les têtes de la même famille allemande : les Habsbourg.

Philippe_II_dEspagne apogée de l’Espagne

Philippe II d'Espagne

Tous ces royaumes revinrent à un seul successeur, Charles-Quint, en 1519. Quand il abdiqua, en 1556, il transmit la plus grande part à son fils Philippe II, qui dut gouverner aussitôt de vastes territoires.

— Le roi est bien jeune, disait-on. 29 ans seulement…

— Qu’auriez-vous dit s’il n’avait eu que 5 ans ? L’empire de son père eut éclaté en mille morceaux que nos ducs, nos gouverneurs, nos seigneurs se seraient disputés. 29 ans, c’est un âge déjà mûr pour cette tâche, et le jeune roi est un homme solide qui a toute sa raison. Et qui plus est, il a cette chance que peu de rois ont eue : il reçoit l’or, l’or en quantité immense d’Amérique.… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

Celtic_cross_Knock_Ireland

L’Irlande histoire

1280px-Poulnabrone_dolmen-SteveFE

Dolmen antique (de Poulnabrone)

  A la fin du huitième siècle, l’Irlande est un pays d’une très grande renommée. Depuis la mort de saint Patrick (en 460), c’est l’un des plus grands pays du christianisme.

En 300 ans, ce pays est devenu le premier, oui, le premier centre culturel et religieux d’Europe. De ses grands monastères, de nombreux moines sont partis convertir les païens y compris en Gaule ou en Allemagne. Sans cette Irlande-là, nous n’aurions pas eu autant d’églises ni même notre civilisation. A cette époque-là, les érudits de tout le continent viennent dans ses écoles renommées. Des œuvres d’art sans prix sont créées dans les couvents.

Carte Irlande en Europe

Mais, lorsque les Vikings arrivent dans leurs bateaux effilés et rapides, pour entreprendre leur œuvre de destruction, les moines sont sans défense.

drakkar viking L'Irlande, histoire racontée aux enfants

Les redoutables drakkars vikings dans les eaux irlandaises

Il faut attendre l’an 1014 pour que l’Irlande se libère de l’emprise des vikings, grâce à son roi Brian Boru. Celui-ci parvient à rassembler un grand nombre de princes irlandais et à refouler les occupants à la bataille de Clontarf.

Bataille de Clontarf L'Irlande, histoire racontée aux enfants

La bataille de Clontarf

Henri-II-Plantagenet

Henri II, roi anglais

Mais, après la mort du souverain, les princes se querellent. Cela entraîne l’événement le plus fatal de l’histoire irlandaise, celui qui changera tout et pour des siècles : au cours d’une de ces discussions, le roi de la province de Leinster fait appel à Henri II d’Angleterre pour recouvrer son royaume. En réponse, Henri II lui permet de recruter, dans le sud du pays de Galles, des hommes d’origine normande. Ce sera le début de l'invasion normande de l'Irlande.

C’est ainsi que, le 1er mai 1169, … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

tombeau anne de bretagne

Anne de Bretagne racontée aux enfants

anne-de-bretagne_1 Anne de Bretagne https://lhistoiredusoir.com

Anne de Bretagne

L’aube claire et froide se lève sur la ville de Langeais.

— Il fait froid ce matin.

— Oui, damoiselle. Mais que damoiselle veuille bien se presser. Il doit être arrivé, maintenant.

Dans le château royal, en ce matin de décembre 1491, une servante presse une jeune fille de quinze ans qui doit rejoindre son fiancé pour la célébration de leur mariage. Malgré sa robe doublée de fourrure et son chaperon de velours, elle frissonne.

Elle descend par l'escalier en colimaçon dans la grande salle. Son fiancé n'est pas là. Elle attend. Ce n'était pas la peine de tant se presser ! Elle jette un coup d’œil vers la servante un peu désolée qui hausse les épaules et baisse la tête.

Soudain, des pas résonnent : voici son futur époux, le roi de France Charles VIII, qui s’avance. Il est accompagné de sa sœur, Anne de Beaujeu, et de quelques compagnons. Un notaire, convoqué en pleine nuit, a préparé le contrat de mariage. Sans prendre le temps de relire le parchemin, la fiancée appose son sceau et inscrit son nom : Anne, duchesse de Bretagne.

signature d'anne de bretagne https://lhistoiredusoir.com

Signature d'Anne de Bretagne

Au moment de signer, sans doute repense-t-elle aux événements de sa jeunesse qui l’ont menée à ce mariage célébré presque en cachette.

Née à Nantes en janvier 1477, elle a reçu l’éducation d’une noble demoiselle. Sous la direction de sa maman, la princesse Marguerite de Navarre, puis de sa gouvernante Françoise de Dinan, elle apprend à lire et écrire le français, un peu de latin, se distrait en brodant, en chantant, en jouant de la musique ou en chassant, au faucon.

En ce temps-là, le duché de Bretagne était indépendant du royaume de France et les ducs y veillaient farouchement, à cette indépendance. Bien sûr, le roi de France aurait bien voulu annexer cette grande province, comme ses ancêtres l’avaient fait avec la Bourgogne, l’Aquitaine, et tant d’autres régions. Aussi, il multiplie les tentatives et même les attaques militaires contre la Bretagne.

François II duc de Bretagne Anne de Bretagne https://lhistoiredusoir.com

François II duc de Bretagne

Le duc François avait besoin … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

La légion ordonnée

Jules César empereur

César étant parvenu au bout de sa mission, puisqu’il termine son mandat de proconsul, il cherche à plaire à l’opinion romaine : il répond aux critiques sur sa conduite de la guerre en écrivant sa version de la Guerre des Gaules. Le livre deviendra fort célèbre, jusqu'à nos jours.

— J'annonce la construction d’un magnifique et nouveau forum, financé par le butin des Gaules. J'ai ramené beaucoup d'argent de cette nouvelle province romaine riche à foison !

—Et quand seras-tu à Rome ?

—Aussitôt que possible.

Il voulait revenir à Rome, mais il comptait y entrer avec ses troupes.

— César, un message du Sénat: tu dois te présenter seul à Rome, sans tes troupes. La limite qui t'est assignée et que tu ne dois pas franchir avec l'armée, c'est le fleuve Rubicon.

— Entendu.

Mais il repensa à cet ordre et décida de le contourner.

— Qui peut dire à César ce qu'il doit faire ? Si je me présente, mes adversaires pourront me faire mettre en prison, n'est-ce pas ? Alors, je ne peux aller à Rome sans mon armée.

— César, c'est contraire à la loi. Ne défie pas les dieux ni le Sénat !

Il décida pourtant de franchir le Rubicon, le fleuve qui faisait alors frontière entre la Gaule cisalpine et l’Italie, avec sa fidèle XIIIème légion. Il était formellement interdit à un général de se présenter sur le territoire romain avec sa propre armée (comme il est interdit à l'armée française d'entrer dans Paris, sauf le 14 juillet, fête nationale).

César franchit le Rubicon

César franchit le Rubicon

Le soir venu, « pour ne pas éveiller de soupçon, nous raconte l'historien Suétone, il assista par dissimulation à un spectacle public, examina le plan d'une école de gladiateurs qu'il devait faire construire et se livra, selon sa coutume, au plaisir d'un festin. Puis, après le coucher du soleil, il fit atteler à un chariot des mulets pris au moulin le plus proche, et s'engagea avec une faible escorte dans le chemin le plus détourné [pour rejoindre ses troupes et franchir le fleuve alors que c'était interdit]. Les flambeaux s'étant éteints, il s'égara et erra longtemps. Au point du jour, il trouva un guide, marcha à pied par des sentiers extrêmement étroits et rejoignit ses cohortes au fleuve de Rubicon, qui était la frontière de sa province6. Là il s'arrêta quelques instants, et, supputant la grandeur de son entreprise7, il se tourna vers ceux qui l'accompagnaient : "Maintenant encore, dit-il, nous pouvons revenir sur nos pas ; mais, si nous passons ce petit pont, le sort des armes décidera de tout."  »

Après un moment d'hésitation,… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Alert: Contenu protégé