François Premier raconté aux enfants, un grand roi de France, partie IV

Blois, Chateau, Aile Francois Ier, Galerie des loges (02)

Nous en étions à explorer l'Amérique avec les capitaines de François Premier et à prendre des bateaux espagnols chargés d'or sur les océans.

Le grand roi François Premier s’intéressa donc au Canada. Mais, hélas, il l’oublia rapidement. Ce fut une autre grande erreur, car un demi-siècle plus tard, l’Angleterre le prendrait à la France. Mais il reste encore le souvenir de la France au Canada.

Fontainebleau Aile de la Belle Cheminée François Premier, un grand roi de France, partie IV

Fontainebleau, aile de la Belle Cheminée

Les guerres d’Italie, malgré les combats, firent connaître aux Français de merveilleuses collections de statues, de peintures, et de dessins d’architecture. S’inspirant de l’Italie, la France allait devenir la plus grande civilisation artistique d’Europe.

Car malgré les guerres, il se passa beaucoup d’autres choses plus heureuses. Le monde changeait. La France connaissait une période de grande prospérité. Des découvertes nouvelles, des inventions, les arts vont changer. Le Moyen-âge s’effaçait. On a appelé cette période la Renaissance, c'est-à-dire la renaissance des arts classiques et des savoirs techniques grecs et latins.

Oui, enfin, ce n'est pas tout à fait vrai. L'antiquité n'est pas vraiment renée car elle n'a jamais disparue. Car durant le moyen-âge, on a tout fait sans cesser de penser aux Latins et aux Grecs antiques. Sculpture, peinture, livres, écriture, tout était prodigieusement imprégné de culture classique, depuis Charlemagne. On pense souvent que l'époque romaine a été plus prestigieuse que le moyen-âge. Mais sais-tu qu'entre l'an 1100 et 1250, en plein moyen-âge donc, on a extrait et monté plus de pierre en France que durant tout l'empire romain ? Et en plus haut, en plus grand, puisque l'on a inventé le prodigieux "style français", aussi méchamment appelé "gothique" par les Italiens. On pense souvent que le moyen-âge, ce ne sont que des gros châteaux-forts épais et obscurs. Oui, dans les campagnes, on fortifiait, à cause des attaques. Mais il y eut aussi les cathédrales et la Sainte-Chapelle de Paris, si fine ! Revoyons cette image:

sainte-chapelle

La sainte-chapelle. Un exemple qui n'a rien à envier au classicisme de la Renaissance

La science aussi a fait d'immenses découvertes durant le moyen-âge alors qu'on pense que le moyen-âge était ignare ! Il y avait autant d'écoles et autant d'étudiants que durant la Renaissance, cela n'a pas varié jusqu'à Louis XIV.

Le moyen-âge avait été un âge d'or de la France, en réalité.

Mais les choses changeaient bel et bien. Qu'est-ce qui changeait ? Presque rien. C'est surtout une mode qui est venue d'Italie.

Les rois et les cours encouragèrent ce changement. On réinventa une antiquité en fait presque complètement imaginée dans leur esprit.

Il y a un exemple, un peu ridicule, typique de la "Renaissance": on fit des statues en marbre tout blanc, parce que les statues romaines sortaient toutes blanches de la terre, lorsqu'on les retrouvait. Or, les statues romaines de l'époque étaient toutes peintes, de même que toutes les maisons et les palais. A la Renaissance donc, on va inventer un style en une seule couleur, pour tout, statues ou palais, qui n'aura jamais existé jusque là !

Cependant, la richesse qu'a créé le moyen-âge va favoriser un essor évident.

Les églises s’orneraient bientôt de milliers d’objets dédiés à la gloire de Dieu, venus d'Italie. Les Hollandais inventeraient la peinture portable; jusqu'ici, on peignait seulement sur les murs mais les peintres hollandais vont peindre sur des toiles fixées à des cadres en bois, ainsi on pourrait les emmener avec soi ! Et même en décorer les murs des maisons, pour beaucoup moins cher ! Bientôt, ces tableaux orneraient aussi les églises.

Un jour, deux compères discutent:

— J'ai comme l'impression que notre église est la plus riche du pays.

— Vous vous trompez, mon ami. J'ai rencontré l'autre jour un chapelain venant de Bourgogne. Il me disait que son église était tout aussi riche que la nôtre et que toutes celles qu'il a vues sur la route, où il s'est arrêté, l'étaient également. Il a même ajouté: chaque église française semble aussi riche que l’antre d’un trésor de pirates !

On n'a pas idée de ce que c'était parce que la Révolution a détruit ou vendu pratiquement tout dans les églises de France.

Tous les pays d’Europe chercheraient à imiter la France : la Russie, l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne, et l’Angleterre. Partout en Europe, les diplomates, les écrivains, les artistes, les penseurs et toutes les personnes instruites apprirent et parlèrent le français.

François voulait cette nouveauté italienne, il voulait qu’on perce des fenêtres aux murailles des vieux châteaux-forts, et même qu’on bâtisse de nouveaux châteaux, dans le nouveau style, pour remplacer les anciens.

— Faites-moi donc, je vous prie, quelques fenêtres dans ce mur.

— Sire, il n'est pas sûr qu'une fenêtre soit vraiment belle sur cette façade massive. Et puis, le mur est épais, cela risque de coûter cher.

— Cela coûtera ce que ça coûtera, qu'on perce des fenêtres aux flanc de ces murailles, je veux un château lumineux !

Un jour, il voudra recommencer à percer des fenêtres dans un vieux château mais un architecte lui dira:

— Je dois vous dire, majesté, que selon mes calculs… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi