Garibaldi héros national

pile-pont-milvius

Garibaldi, le héros national

En ces années 1848 et 1849, de graves événements survenaient en Italie et dans toute l’Europe, ce qu’on appellera le Printemps des peuples. En Italie particulièrement, plusieurs villes souhaitaient se séparer de l’Autriche, qui les possédait.

Garibaldi en 1849, année cruciale

Garibaldi en 1849, année cruciale

Garibaldi pensait se mettre au service du pape. Le gouvernement uruguayen avait bien essayé de le retenir car il avait encore besoin de lui, mais Garibaldi, après cent complications, avait tout de même réussi à partir.

Voici qu’il accostait à Nice, en France. Il se présenta au quartier-général du roi d’Italie, laissant sa courageuse femme et ses enfants aux bons soins de sa mère. A Milan, Garibaldi fut autorisé à enrôler autant de volontaires qu’il le voulait.

— Combien d’hommes sont prêts à me suivre ?
— On en compte près de 3.000.
— 3.000 ?
— Oui, vous avez du prestige, Garibaldi.

chromo1

Mais, manque de chance, il y eut un armistice avec les Autrichiens. Plus question de se battre ! Il décida alors d’aller se battre à Venise. Mais il dut aussi renoncer à Venise car il se passait encore des choses graves à Rome : le pape avait dû s’enfuir à la fin de l’année 1848. Garibaldi fut nommé … La suite vous intéresse ? Ce sera dans votre abonnement (cliquez ici) Abonnés, connectez-vous dans le menu.

(1) comment

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi