Hans le Balourd (Andersen) raconté aux enfants

Il y avait dans la campagne un vieux manoir et, dans ce manoir, habitaient un vieux seigneur et ses trois fils. Les deux fils aînés étaient très intelligents et pleins d'esprit. Le troisième des frères, le benjamin donc, n'était pas instruit et semblait un peu sot; tout le monde l'appelait Hans le Balourd.

Les deux frères aînés prétendaient demander la main de la fille du roi. Or, elle avait fait savoir dans tout le pays que sous huit jours, elle épouserait l’homme qui saurait le mieux la convaincre par de belles paroles. Les deux aînés se préparèrent donc. Même s’ils n’avaient qu’une semaine pour étudier, ils étaient déjà très savants : l'un savait par cœur tout le dictionnaire, et l'autre avait étudié tous les atlas et toutes les cartes du monde.

– J'aurai le cœur de la fille du roi, disait le premier. Elle sera séduite par mon habileté de langage, je la ferai rêver en lui racontant les plus belles histoires.
– La fille du roi m’épousera sans hésiter, rétorquait le deuxième. Ma culture géographique l’émerveillera, et je lui ferai découvrir sur ma mappemonde les pays les plus exotiques.

Leur père confia un cheval à chacun d'eux. Tous les domestiques étaient réunis dans la cour pour les voir partir, quand parut Hans le Balourd.

– Où allez-vous ainsi en grande tenue ? leur demanda-t-il.
– À la cour, gagner la main de la princesse. Tu n'as pas entendu ce que le tambour proclame dans tout le pays ?
– Non. On ne m'a rien dit.

Ses frères le mirent donc au courant.

– Parbleu, fit Hans, il faut que je tente ma chance, moi aussi.

Éclatant de rire en entendant ces naïves paroles, les deux frères partirent à cheval vers le château du roi. Sans tenir compte de leurs moqueries, Hans le Balourd alla trouver son père.

– Père, lui demanda-t-il, donne-moi un cheval s’il te plaît. Je veux moi aussi chercher à épouser la princesse… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu.

(2) comments

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi