Histoire du soir pour dormir : attention au choix

0  comments

Sur ce site, l'enfant reçoit chaque soir une histoire du soir pour dormir. Fini le temps passé à voir si l'histoire sera apaisante et surtout adaptée à l'enfant.

Histoire du soir pour dormir ou histoire pour insomnie ?

Histoire du soir pour dormir
Un beau paysage, une belle ambiance sont propices pour bien dormir

Une bonne histoire permet de bien dormir. Ce n'est pas n'importe quelle histoire. L'enfant comme l'adulte s'endort bien mieux lorsqu'il a lu ou entendu une belle histoire. On s'attache donc à raconter de belles choses. On évite d'effrayer, de dire des choses tordues, on évite également l'ironie, la méchanceté, la cruauté. Le cerveau se repose déjà en écoutant ou en lisant l'histoire, pourvu bien sûr que l'histoire du soir pour dormir soit suffisamment noble.

Retrouvez toutes les belles histoires de ce site ici.

Il peut y avoir de l'action, mais il faut un final apaisant. Très peu d'histoires publiées dans les livres pour enfants, actuellement, répondent à cette exigence: ils sont conçus par des adultes qui se font plaisir mais qui ne connaissent pas du tout le fonctionnement du cerveau. Certains lectures peuvent donner des cauchemars à l'enfant, d'autres peuvent le perturber, spécialement quand la laideur entre en scène, ce qui est aussi fort fréquent.

Supprimer les écrans une heure avant l'histoire

Il est fondamental d'arrêter tout écran une heure avant de se mettre au lit, essayons de prendre cette précaution. Les écrans sont des facteurs d'insomnie.

Du contenu

Il est également indispensable d'apporter régulièrement des éléments de culture et de réflexion, à côté de l'imaginaire. Les deux sont indispensables. On ne peut être tout le temps dans l'imaginaire et on ne peut tout le temps être dans le factuel. L'enfant a besoin de choses qui lui donnent le sentiment d'être relié à une histoire des hommes, qui le sécurise et lui donne des voies d'accomplissement. Il a besoin aussi de laisser son esprit imaginer ce qu'on lui raconte.

Le contenu est d'autant plus important que l'école a détruit l'Histoire. Les enfants sont devenus incapables de dire qui étaient Charles Martel, Clovis, saint Louis, Clémenceau, Napoléon III, ou même Louis XIV. Ils ont incapables de les mettre simplement dans l'ordre chronologique. Le mot d'ordre à l'école est: "À bas les grands hommes !" On sait pourtant qu'il est fondamental d'enseigner les grandes vies aux enfants dès avant le CE2. Et quel imaginaire donne-t-on ? Est-ce beau, anoblissant, est-ce que ça élève ?

Jacques_Cartier Histoire pour dormir
Probablement aucun élève de France n'est capable de reconnaître Jacques Cartier, le grand découvreur du Canada

Attention aux images

En ce sens, l'image peut priver l'enfant d'imaginaire, en suppléant au travail de l'imagination. Max, sur ce site, raconte des histoires avec images, mais pas toujours. Il fait de temps à autre une version vidéo, dans le cas de documents historiques qui aident à fixer des époques, des costumes, des monuments ou des constructions telles que les navires. C'est aussi le cas de paysages qu'on ne se représente pas aisément, tel que cette côte du Pacifique.

Mais entre deux images, l'enfant créera d'autres images, ce qui est très bon pour le cerveau avant de s'endormir.

Quel genre d'histoires raconter ?

Les enfants aiment qu’on leur raconte une Histoire de femme, d’un enfant comme eux, avec leurs préoccupations quotidiennes, leurs joies et leurs peines. Une Histoire de femme par exemple, c'est plus rare.

Une femme qui vit ses grands moments, parfois se dispute et se réconcilie.

Une Histoire de femme avec des frères et sœurs ou des cousins, les amitiés familiales qui se nouent à la faveur des vacances. A la faveur des jeux, des lectures partagées, des balades dans la campagne, la forêt ou la montagne. Une Histoire de femme avec ses animaux familiers. Quel bambin n’a jamais souhaité apprivoiser un chat, un chien, un poisson rouge, un canari, quand ça n’était pas un lapin ou un cochon d’Inde ?
Parce que l'enfant aime imaginer.

Une Histoire de femme

Mais vos chères têtes blondes (ou rousses ou brunes !) apprécieront aussi que vous leur racontiez une Histoire de femme aux aventures extraordinaires. Par exemple, un voyage autour du monde ! Et si c'était une rencontre avec un personnage imaginaire, des animaux fantastiques, la découverte d’un pays merveilleux et enchanté ? Tout cela les fera rêver, si vous savez les raconter. Car une telle Histoire de femme leur permet de vivre par procuration des équipées inouïes, magiques, ou hasardeuses.

Ou alors, racontez-leur une Histoire de femme tirée de la littérature classique enfantine. Ainsi, ils seront émus par la petite fille aux allumettes, frissonneront avec Hansel et Gretel, voyageront avec Nils Holgersson. Ils se cacheront dans la forêt profonde avec Robin la Capuche (appelé par erreur Robin des Bois), ils joueront avec Winnie l’ourson et les autres amis de Jean-Christophe.
Car les contes sont extraordinairement riches et variés. Vous pouvez sans crainte entreprendre de leur lire une Histoire de femme chaque soir, vous ne vous ennuierez jamais.
D'où l'intérêt de raconter des Histoire de femme. C'est même vital pour la santé.

Vous pouvez également inventer une Histoire de femme. Inspirez-vous de votre propre enfance, tous les enfants sont curieux de savoir comment vous étiez, petits ! Que vous ayez été audacieux, intrépide, stoïque, entreprenant, énergique ou un tantinet brigand, ils aimeront entendre le récit de vos aventures et mésaventures.
Racontez souvent une Histoire de femme aux petits et aux grands, ce sera toujours pour eux un moment merveilleux !

 

Les contes pour enfant existent depuis très longtemps. Ce genre de récit mêle souvent avec bonheur la réalité et un monde imaginaire.

De l’intérêt des contes pour enfant
Les contes pour enfant sont-ils bons ou néfastes ?

Néanmoins, y a-t-il des limites à ces lectures ?

Les contes pour enfant sont universels, appréciés par tous les âges et dans tous les peuples. Quel enfant n’a pas les yeux qui brillent lorsqu’il entend la phrase fatidique : « Il était une fois, dans un pays lointain… » ? Parmi les plus célèbres des contes pour enfant se trouvent les « Contes des Mille et une nuits », ou les fameux « Contes » de Charles Perrault, sans oublier Andersen, Grimm ou ma Mère l’Oye. Qui n’a jamais entendu les contes de la Belle au bois dormant, de Blanche-Neige ou de la petite fille aux allumettes ?

Le premier niveau de lecture du conte pour enfant est celui de l’histoire, de la narration. Une princesse, un bandit, un enfant, une fée ou un magicien sont des personnages récurrents dans les contes pour enfant. Le début est souvent idyllique, puis survient un élément perturbateur. Suite à cela, les aventures se suivent et ne se ressemblent pas, les rebondissements se succèdent jusqu’au dénouement, souvent heureux. On connaît la formule finale de bien des contes pour enfant : « Ils se marièrent, furent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».De l’intérêt des contes pour enfant

Dans le principe de raconter une histoire, donc, aucun problème;: c'est sain. L'enfant en a besoin. D'ailleurs, la lecture est bonne pour les enfants.

Le déroulé non plus ne pose pas de problème en général.

Vous aimerez aussi

La chanson de Roland : Partie 2

La chanson de Roland : Partie 2

L’invention de la mongolfière

L’invention de la mongolfière

La chanson de Roland : Partie 1

La chanson de Roland : Partie 1

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}