Saint Louis roi de France raconté aux enfants – première partie

Saint Louis roi

Saint Louis

Histoire-pour-enfant-saint-louis-roi-de-france-premiere-partie

En ce matin de novembre 1226, il y a de cela presque huit cents ans, les cloches de la cathédrale de Reims sonnent à la volée, et leur carillon joyeux est bientôt repris par toutes les églises du royaume de France. Modestes chapelles, églises de villages et fières cathédrales lancent ainsi dans le ciel leur message : un nouveau roi vient d’être couronné !

Un jeune garçon de douze ans, le prince Louis, vient d’être sacré roi. Il a prêté le serment avec sérieux, puis a reçu l’onction sainte et les insignes de la royauté : la couronne, l’épée de Charlemagne, les éperons, la main de justice, et le sceptre.

Près de lui se tient sa mère, la reine Blanche de Castille. Son père, le roi Louis VIII, est mort soudainement de maladie, après six ans de règne seulement. La reine avait toujours veillé à ce que ses enfants soient instruits par de bons précepteurs et entraînés au maniement des armes. Aussi le roi Louis fut un vrai chevalier, énergique, pieux et instruit.

Blanche de Castille, mère de Saint Louis et reine régente Saint Louis roi

Blanche de Castille, mère de Saint Louis et reine régente

— Mon fils, aime à lui répéter la reine, vous êtes roi par la grâce de Dieu, et je vais consacrer mes forces à vous maintenir en ce royaume que notre Seigneur Dieu vous a confié. Soyez toujours digne de vos ancêtres : votre grand-père, le roi Philippe-Auguste, a établi la paix et la prospérité en France. Vous êtes né la même année que la bataille de Bouvines, cette victoire décisive contre les Anglais. Mais surtout, souvenez-vous toujours que vous êtes chrétien, priez Dieu en toutes circonstances de vous guider.

En ce temps-là, le trône royal était assez fragile, et les grands seigneurs du royaume ne manquaient pas une occasion d’affirmer leur pouvoir et leur indépendance : quelle chance pour eux que de voir un jeune prince inexpérimenté monter sur ce trône ! Ils allaient ainsi pouvoir régner à sa place. Mais c’était sans compter sur la force et la volonté de la reine Blanche. Courageuse et déterminée, en digne petite fille de la reine Aliénor d’Aquitaine, elle est nommée régente du royaume pour son jeune fils.

La France au XIIIe siècle : une mosaïque de duchés Saint Louis roi

La France au XIIIe siècle : une mosaïque de duchés dirigés par des seigneurs, certains puissants et ambitieux

Mais déjà, les barons entrent en rébellion. Le… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu.

(1) comment

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi