Histoire pour enfant: méfiance ou prudence ?

Le premier problème que rencontrent les parents avec l'Histoire du Soir, c'est la qualité. Il y a ensuite le prix. Histoire pour enfant: un parcours du combattant.

Pour ce qui est de la qualité, il est de notoriété publique que l'on trouve très peu de choses dans le commerce qui vaille quelque chose. Pauvreté des idées, très communes, absence de spiritualité, scénario conformiste et convenu, absence de principes forts, absence de symboles puissants, absence de grandeur d'âme, absence de vertus, absence de culture, on n'en finit pas d'éprouver de terribles manques en lisant ce que proposent les éditeurs aujourd'hui.

Retrouvez toutes les belles histoires de ce site ici.

Tout le monde peut écrire et publier des livres, maintenant que tout le monde peut s'éditer

Vous vous rappelez ? autrefois, seuls les grands auteurs écrivaient des livres parce qu'il y avait des éditeurs qui filtraient, et aucun autre moyen que de passer par eux. Ces éditeurs étant surveillés, les textes vraiment dangereux ou atteignant la santé mentale de l'enfant étaient interdits.

Il en va tout autrement aujourd'hui.

Tout d'abord, techniquement, on peut écrire et éditer son livre très simplement aujourd'hui, ce qui fait que n'importe qui peut proposer son livre à votre enfant. Avec certains éditeurs, on peut publier un seul exemplaire de son livre même. Alors, pourquoi 50 ou 100 vendus au supermarché du coin ?

Ensuite, les éditeurs ont tourné casaque et proposent sciemment des textes représentant l'idéologie en vogue, anti-enfance.

Histoire pour enfant ou Histoire pour dénaturer l'enfant ?

Histoire pour enfant la perversion arrive

La vulgarité ou la perversion... au prix fort

S'agit-il là de livres pour enfants ? Evidemment non. Mais la bien-pensance vous affirmera que si, que c'est naturel... et fera passer des messages subliminaux dans la tête de votre enfant.

Peu de livres font exception. Et quand c'est le cas, le problème du prix se pose.

Histoire pour enfant à gros bénéfices

4.90€ pour le livre ci-contre. Soit, pour rappel, 32 de nos anciens bons francs. Avant l'euro, les petits livres de cette taille étaient à 2.00Frs, 2.50Frs. Aujourd'hui, on donne un bras pour une bibliothèque d'enfant. Il était donc bien de proposer, comme le fait ce site, de la lecture - saine - pour un prix modique.

Mais il y a mieux: on a maintenant des livres chers qui sont carrément insanes: on paye pour du livre bon à jeter. Ces livres, il importe de ne pas les lire aux enfants.

Faisons encore un bond: il y a les livres qui paraissent faits pour les enfants mais qui sont des bombes psychologiques. Ainsi, dans tel ouvrage, alors que les premières pages sont illustrées de dessins très classiques, style années 60-70, on tombe sur des enfants se masturbant !

Est-ce accidentel ? Sûrement pas: les documents confidentiels des instances éducatives européennes annoncent la couleur. L'éducation sexuelle aux plus petits a commencé à l'école, avec son cortège d'objets douteux et son discours dénaturé adressé à de jeunes enfants qui n'y sont ni préparés, ni disposés.

10648734_10204124455247817_1040309144737260409_o

"Ateliers" préconisés pour les enseignants, programme européen

Les sectes sont sorties du bois

Dans le commerce, c'est aussi l'offensive générale avec des ouvrages pédophiles et attentatoires à la dignité de la personne humaine.

Distribution de "contes pour enfants" par le réseau LGBT

Les sectes extrémistes passent à l'offensive et comptent bien pervertir vos enfants.

Aux Etats-Unis vient de sortir un livre de contes pour les petits enfants intitulé "L’heure de l’histoire Drag Queen (Drag Queen Story Hour)". Il doit être diffusé dans les librairies, bibliothèques et écoles du pays. L’idée générale a été donnée à la présentation de cet ouvrage : « Les enfants sont capables de voir les gens qui rejettent les restrictions rigides sur le genre et imaginent un monde dans lequel les gens peuvent se présenter comme ils le souhaitent avec leurs réels habits ».

Un discours pathologique prétend imposer des restrictions rigides à la famille et à la normalité, on impose des décadences de tous poils. Ces nouveaux déterminismes transgenres et homosexuels dans tous les sens sont ici divulgués devant 40 enfant innocents. Le vice va finir par payer. On est presque choqué qu'ils ne communiquent pas en écriture inclusive.

Un travesti du nom de Xochi Mochi en tenue satanique ad hoc a ainsi présenté cet ouvrage devant 40 petits à la bibliothèque publique Michelle Obama de Long Beach en Californie à la demande de LGBT et du Réseau d’Alliance des sexualités. Le but est de diffuser ce petit ouvrage dans le monde entier, en expliquant que le statut de travesti est tout à fait normal. Judy Zuckerman directeur de la Bibliothèque de Brooklyn a déclaré qu’il y avait là « un important programme qui célèbre la diversité et fait embrasser sans entraves l’exploration de soi-même ». Propos que l’on retrouve sur le site DQSH (initiales du livre). C’est du Freud à la petite semaine…

Omar Navarro, candidat républicain aux élections des membres du Congrès en Californie, s’est déclaré « outré » par cette exhibition en déclarant : « Ce que nous allons apprendre à nos enfants à l’école ? De vrais enseignements sataniques en direct à Long Beach. Je suis furieux que ce soit autorisé ». Des groupes de parents ont déclaré qu’il y avait là une destruction  des cerveaux par des « ordures ». Quand on voir l’énergumène Hochi, on n’a certainement pas envie d’acheter un truc pareil.

L’Eglise de Satan  qui est légale a remercié LGBT par ces simples mots « Hail Satan » (Salut Satan !). (Source Médias-Presse Infos)

Nous vous évitons les images montrant tout... et dont l'enfant n'a aucun besoin, dont il doit être protégé. Mais le message est clair: la lutte contre l'enfance a commencé et elle exigera une résistance puissante.

Ce site est une réponse.

Cliquez like ci-dessous