Histoires vraies d’aveugles racontées aux enfants

samson

Je vais ce soir vous parler des aveugles et vous dire des choses qui sont toutes vraies cette fois. Pas de conte, pas d’invention, tout ce que je vais vous dire s’est réellement passé.

On dit aujourd’hui non-voyant, ou mal-voyant, pour les personnes qui voient seulement un peu.

Le mot « aveugle » vient d’une langue assez ancienne : le latin. On le parlait encore il y a 1500 ans en Gaule romaine et au temps des Romains il y a 2 500 ans. En latin, on disait ab oculis, sans œil, ou alboculus, l’œil blanc, c'est-à-dire qu’on avait la cataracte. La cataracte est une maladie qui rend l’œil blanc puis le rend aveugle s’il n’est pas guéri. Et ce sont ces mots qui se sont déformés petit à petit au cours des temps et sont devenus le mot aveugle. On en a fait un verbe, aveugler, pour dire boucher. Par exemple : aveugler une voie d’eau, sur un bateau, c’est boucher un trou pour empêcher que l’eau de mer entre à bord du navire. Comme vous le voyez, on n’est pas sûr de l’origine exacte. On hésite entre des mots latins et la science de l’étymologie, c'est-à-dire l’art de connaître l’origine des mots puisqu’on n’a pas de certitude sur le mot aveugle.

Parmi les plus célèbres aveugles, il y a d’abord dans la Bible Tobie, et Samson, le héros à qui on a crevé les yeux et qui fit s’écrouler les colonnes du temple des Philistins. Dans la Grèce antique, il y a Homère, l’écrivain grec, qui a écrit l’Iliade et l’Odyssée. Il est devenu aveugle à la fin de sa vie et il faisait des voyages, le bâton dans la main. Il chantait ses poésies sublimes aux passants de la route qui étaient charmés et s’arrêtaient pour lui donner l’aumône.

Histoires vraies d'aveugles racontées aux enfants

Homère

Il y a les aveugles que Jésus… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

(2) comments

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi