iconographie

Jeannot et Trim, les deux écuyers

3  comments

Dans l’épisode précédent, après la bataille d’Outteviele, messire Guillaume recouvre son château et retrouve Clotilde. Avant de partir en croisade, il apprête son château. Jeannot l’assiste et apprend ce qu’est un écuyer.

  cheval11 Jeannot et Trim, les deux écuyers    Jeannot rêvait de chevalerie et il aimait que messire Guillaume lui dise comment on y accédait.
— Me feriez-vous votre écuyer, messire Guillaume ? osa-t-il demander.
Guillaume releva la tête, le regarda longuement et dit à mi-voix :
— J’espérais que tu me le demandes. J’en serais heureux.
Et il lui tend la main. Jeannot lui applique un baiser en disant :
— Mon seigneur.
— Je veillerai à ce que tu apprennes les nobles règles, à te fortifier, à monter à cheval, à manier les armes, à lutter à main nues contre les hommes et les bêtes sauvages, à nager, à chasser bien sûr, à vivre seul en forêt durant plusieurs semaines, je t’enverrai en pèlerinages, et je t’enseignerai aussi le chant des ménestrels, les poèmes des troubadours et tu sauras aussi jouer de la lyre ! Tout cela, je veux que tu le saches avant que je ne revienne de pèlerinage. Aussi, à mon retour, je verrai si tu es digne d’être mon écuyer.
Jeannot est fou de joie.

Trim lui manquait ; il n’avait qu’une hâte, c’était d’aller tout lui raconter. Il fit une expédition jusqu’Outteviele, son village natal. Le printemps amenait des fleurs roses et blanches sur les talus, des coquelicots faisaient de grandes nappes rouges dans les champs, les fleurs poussaient sur les arbres des vergers, les moutons et les vaches retrouvaient avec bonheur le soleil du début d’année et trottaient le long des enclos, des parfums de toutes sortes montaient du sol encore un peu humide et lourd.
Jeannot arrivait à cheval au village et Trim accourut. Ils furent infiniment heureux de se retrouver. Ils avaient tous les deux grandi, leurs traits avaient changé, le visage s’était allongé, ils devenaient des hommes. Il leur fallut un instant avant qu’ils ne se jettent dans les bras l’un de l’autre.
Jeannot raconta comment… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

About the author 

Max Montgomery

Max Montgomery, auteur du roman "Reinhardt Tarkand", a écrit des milliers de pages pour les enfants. Collectionneur de parcours, c'est un éducateur, un aventurier polyglotte. Père de 10 enfants, il se lance dans l'aventure de l'écriture en ligne et construit plusieurs sites populaires.

You may also like

La chanson de Roland : Partie 2

L’invention de la mongolfière

La chanson de Roland : Partie 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Voilà une conclusion appropriée pour ces deux jeunes courageux garçons. Bonne idée de faire découvrir l’esprit de chevalerie, notre époque en a grand besoin.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!

>