Le jour où la Grèce devint romaine

the acropolis Le jour où la Grèce devint romaine

Il y a fort longtemps, dans un temps que l’on appelle l’Antiquité, deux peuples ont eu une grande importance : celui de la Grèce et celui de Rome. Nous nous souvenons bien d’eux, car ils nous ont donné ce qu’on appelle la culture classique.

Certains aujourd’hui voudraient que l’on n’enseigne plus cette culture. La France l’a même supprimée de ses écoles, hélas. Terrible erreur que ne commettent pas les Chinois, ou les Japonais, qui sont aujourd’hui les plus nombreux au monde à apprendre... le latin ! Incroyable, non ?

herculanum-une rue Le jour où la Grèce devint romaine

Une rue typique de la ville romaine. Nos trottoirs datent de cette époque.

La culture classique nous a donné le latin et le grec, deux langues qui gouvernaient le monde connu ; jusqu’à la fin du Moyen-âge, le latin a été la langue de toute l’Europe. En France, c’est seulement en 1539 que le français est devenu la langue officielle. A l’époque des chevaliers ou de Jeanne d’Arc, les gens instruits parlaient cette belle langue du latin. Parler en français à l'époque, c’était comme pour nous parler un mauvais langage de la rue. Le français, l’espagnol, l’italien viennent en grande partie du latin et du grec.

La culture classique grecque, c’est aussi des grands philosophes : Socrate, Aristote, Platon et tant d’autres ; des grands hommes politiques ou des guerriers comme Léonidas, Aristophane, Périclès, Aristophane… Et puis, il y a aussi des écrivains et des poètes : les œuvres de Virgile, d’Homère, de Sophocle, Hérodote et bien d’autres, forment ce qu’on appelle les Humanités, les belles Lettres.

 

Chez les Romains, il y eut des… La suite dans votre abonnement (cliquez ici).

>