L’empire romain et le christianisme racontés aux enfants

Siemiradzki_Christian_Dirce

Palestine antique

Jésus avait dit à ses amis : « Allez et enseignez toutes les nations, et leur apprendre à observer toutes choses que je vous ai apprises. » Quand Jésus est monté au ciel, quand il a fait son « Ascension », ses amis qu’on allait appeler ensuite les apôtres (ce qui veut dire « envoyé de Dieu » en grec, « apostolos ») prendraient chacun une route différente après s’être séparés une dernière fois. Et ils iraient partout dans le monde prêcher son enseignement, c’est à dire apprendre à tous ce que Jésus leur avait appris.
— Quelle route prends-tu, Jude ?
— Celle du nord, celle d’Antioche, et toi, Paul ?
— Celle de gauche, qui va vers l’est. J’irai à Damas. Et toi, Philippe ?
— Celle de droite, je vais vers la Samarie. Peut-être y a-t-il là-bas des gens qui m’écouteront. Au revoir, les amis ! Bonne route !
— Au revoir à tous, ou à Dieu s’il doit en être ainsi, nous nous retrouverons au Ciel et que le Christ notre Seigneur soit avec vous !

C’était la fin d’une histoire, celle de Jésus et de ses disciples (les apôtres). C’était le début de la grande Histoire, celle du Christ et de son église, la fabuleuse et incomparable… La suite dans votre abonnement (cliquez ici).

>
error: Contenu protégé par la loi