La Deuxième Guerre Punique racontée aux enfants

bataillesGP

La bataille commence en plein cœur de l’été, le 2 août 216 avant J.-C. Près du village de Cannes, au sud de l’Italie, Rome et Carthage s’affrontent  encore une fois : c’est la deuxième guerre punique.

Douze légions romaines sont regroupées sur le champ de bataille et forment trois grands rectangles. Les mercenaires carthaginois, commandés par le général Hannibal, sont beaucoup moins nombreux. Hannibal élabore une stratégie, qui sera très adroite.

130205_2r69n_arebours_guerre_longue_sn635 Deuxième Guerre Punique

Les éléphants d'Hannibal effrayant les Romains

— Nous allons leur tendre un piège. Que les soldats à pieds se mettent en ligne, ordonne le général. Lorsque les Romains nous attaqueront, nous reculerons ;  ils s’avanceront pour continuer à se battre, et nos cavaliers les surprendront par derrière. Ainsi, les légions seront encerclées.

Et tout se déroule selon le plan d’Hannibal.

guerriers-gaulois-172-italeri-6022

Mercenaires gaulois

L’infanterie romaine, soldats à pieds, attaque la première. Les soldats de Carthage se battent un peu et commencent à reculer. Pendant ce temps, les cavaliers gaulois et ibères, alliés à Carthage, attaquent les Romains par la droite. Surpris, débordés, les cavaliers romains s’enfuient au grand galop. Les Gaulois et les Ibères s’approchent de leurs alliés :

— Hourrah, voilà nos amis ! s’écrient les cavaliers de Carthage.
— Allons, finissons-en !

La cavalerie romaine prise entre les deux groupes est totalement détruite.

Pendant ce temps, les mercenaires carthaginois à pied reculent toujours face aux Romains qui les poursuivent.

— Reculez, reculez, lentement ! En continuant à vous battre !
— Reculez, les gars, en combattant ! transmettent les sous-officiers.

Illustration bataille de Cannes

Maintenant, le front carthaginois présente une poche, dans laquelle… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi