florence hospital

La Guerre de Crimée et Florence Nightingale racontées aux enfants

4  comments

Voici une guerre moderne un peu spéciale. Toutes les guerres sont affreuses, et toutes les guerres sont des erreurs ; c’est entendu. Mais celle-ci tient une place particulière dans l’histoire des guerres qui s’expliquent mal.

Elle a lieu en Crimée, une partie de l’Ukraine actuelle, qui a été une possession turque jusqu’au XVIIIème siècle et que les Russes ont annexée.

La Crimée est une péninsule située au sud de l'Ukraine Guerre de Crimée https://lhistoiredusoir.com
La Crimée est une péninsule située au sud de l'Ukraine
l'Ukraine, carte
L'Ukraine, à l'ouest de l'Europe

C’était au temps où l’on parlait beaucoup de la « question d’Orient », c’est-à-dire le sort des pays qui se trouvaient entre les influences turque, russe et européenne. La Turquie était en pleine décadence, mais elle dominait encore plusieurs pays d’Europe, dans lesquelles les chrétiens subissaient un régime arbitraire et cruel. Parmi eux, les Grecs avaient réussi à obtenir leur indépendance, en 1830, après une lutte farouche.

La Russie voulait protéger les chrétiens orthodoxes des Balkans. Elle voulait aussi contrôler deux passages vers la mer, les détroits du Bosphore et des Dardanelles (ci-dessous), ceci afin de pouvoir faire passer sa flotte de guerre en Méditerranée puis dans l’Atlantique, en cas de besoin.

Les détroits des Dardanelles et d'Istanbul (Bosphore) Guerre de Crimée https://lhistoiredusoir.com
Les détroits des Dardanelles et d'Istanbul (Bosphore)

Les Anglais voulaient… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu.

About the author 

Max Montgomery

Max Montgomery, auteur du roman "Reinhardt Tarkand", a écrit des milliers de pages pour les enfants. Collectionneur de parcours, c'est un éducateur, un aventurier polyglotte. Père de 10 enfants, il se lance dans l'aventure de l'écriture en ligne et construit plusieurs sites populaires.

You may also like

La chanson de Roland : Partie 2

L’invention de la mongolfière

La chanson de Roland : Partie 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Bonne idée qu’est la parenthèse sur Florence Nightingale. Nous avons beaucoup appris, tout en nous souvenant des accords faits par le passé.

  2. Merci de raconter l’histoire de grands personnages, largement oubliés comme ici avec Florence Nightingale. L’Histoire ne serait rien sans ces personnages “secondaires”.

  3. Bonjour, pour compléter votre récit, voici deux informations importantes:

    Guerre de Crimée

    Lorsque la guerre contre l’Empire ottoman et ses alliés franco-britanniques éclate, les gouvernements de Kherson de Tauride et la région de Bessarabie sont mis en situation d’alerte de guerre. Osten-Sacken est responsable de cette zone, ainsi que celle du gouvernement de Kherson qui se trouve sur la rive droite du Boug. Il prend des mesures énergiques à Odessa, où il se trouve au début de la guerre, pour défendre la ville et installer des batteries de campagne. Il repousse ainsi l’attaque de la flotte franco-anglaise du 10 avril 1854. Il reçoit pour cela l’Ordre de Saint-André, réservé aux plus hauts dignitaires de l’Empire, le 21 avril suivant et il est nommé commandant de la garnison de Sébastopol. Lorsque le prince Menchikov quitte Sébastopol, le 18 février 1855, il devient commandant de toutes les forces armées de la zone, sous les ordres du prince Gortchakov. Cependant la défaite l’oblige à quitter Sébastopol, le 28 août 1855. Il venait de recevoir le titre de comte d’Empire, le 10 août 1855.

    Après la guerre, il est admis au Conseil d’État, prend sa retraite de la carrière militaire en 1856. Il a soixante-sept ans. Il reçoit pour son jubilé au grade de général en 1874 les insignes de diamants, en tant que chevalier de l’Ordre de Saint-André.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dimitri_von_der_Osten-Sacken

    Dès lors, les travaux peuvent commencer et, le 10 décembre 1854, la première pierre est posée9. Mais, malgré le succès de la souscription — qui rapportera en tout 325 000 francs10 —, des difficultés financières se font sentir, menaçant tout le projet. Le 5 septembre 1855, Mgr de Morlhon se rend alors à Paris pour plaider cette cause auprès de l’Empereur Napoléon III. En plus d’obtenir de lui un don de 10 000 francs, l’évêque le convainc — sur l’inspiration du maréchal Pélissier — d’offrir les canons qui seront capturés si le siège de Sébastopol, alors en cours, réussit et que la paix revient11. Trois jours plus tard la ville tombe. Le 30 mars 1856, la paix est signée, et, vingt jours après, l’Empereur livre — conformément à sa promesse — 150 000 kilos de fonte de fer provenant des canons de marine de Sébastopol12.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Statue_de_Notre-Dame_de_France

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!

>