L’armoire conte pour enfants

L'armoire conte pour enfants Atelier-ebeniste-74-1-

L'armoire conte pour enfants. Un rayon de soleil filtrait à travers les vitres de l’atelier, faisant danser la poussière de bois comme de minuscules nuages s'enroulant sur eux-mêmes.

L’homme s’installa devant une grande planche de chêne, disposée sur son établi.

Aujourd’hui, c’était une armoire qui allait naître entre ses mains, destinée à sa fille Marie pour son mariage. Il sourit en secouant la sciure de son sarrau de grosse toile. Il revoyait sa petite fille se glissant dans son atelier, le regardant travailler après l’école. Avec son sourire malicieux, ses boucles blondes parsemées de copeaux, c’était comme un rayon de soleil. Parfois, naturellement, elle avait farfouillé ici ou là, mais elle ne s'était jamais fait de mal. Et aujourd’hui, voilà qu’elle allait se marier. Son fiancé, Paul, était le forgeron du village, un bon garçon, honnête et travailleur.

« Allons, se dit l'ébéniste, remettons-nous au travail, la noce est pour bientôt et je veux que cette armoire soit la plus belle que l’on ait vue au village ! »

Mais il eut une hésitation. Il voulait contempler un peu et caresser ce bois bien sec et sain, net et sans nœud. Car ce n'est pas le tout d'avoir des planches: encore faut-il qu'elles soient sans nœud, bien droites, ni qu'elles aillent se tordre ni se fêler après cinq ans. Ces planches de chêne étaient aussi belles que possible. Une belle livraison de la scierie, où l'on trouvait encore des gens compétents et sérieux. Dame ! du bois de menuisier ou d'ébéniste, ce n'est pas du bois pour faire de la pâte à papier !

Et comment ces belles planches-là en étaient venues là ? Elles avaient été tirées d'arbres coupés en Russie, à… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

 

(1) comment

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi