Le garçon qui nageait sur le lac, histoire pour enfants

savane

Le garçon qui nageait sur le lac

conte africain

Python Le garçon qui nageait sur le lac

Python

Il est une fois… oui, il est une fois, car cette histoire se passe au présent, elle a lieu en ce moment-même, en Afrique. Donc, il est une fois, une famille de Côte-d’Ivoire qui marche tout le temps. Et tout d’abord, dès le matin, quand il ne fait pas encore trop chaud et que le soleil se lève sur le marigot frais et reposé, et que les ombres s’amenuisent. Cette famille marche au plus chaud du jour, quand le soleil semble tout griller sur la savane et elle continue encore quand les ombres grandissent et qu’on entend au loin le python de la forêt… La nuit tombe, et il arrive que la famille marche encore alors que le serpent noir sort de son trou pour trouver des souris, que sous la lune qui éclaire presque comme en plein jour, les grenouilles commencent leur concert assourdissant de "Crôoa, crôoa".

topelement

Alors qu’après une journée de fournaise, une douceur rafraîchissante tombe sur les villages, que les petites poules repues d’avoir mangé trop de mangues tombées à terre, somnolent sur leur perchoir, qu’il se répand dans l’air une bonne odeur de poulet grillé sur la braise, et que les villageois se détendent en palabrant sous le manguier et boivent le vin de palme, notre famille marche encore et toujours…

Manguier Le garçon qui nageait sur le lac

Manguier

Mais tu vas me demander : pourquoi marche-t-elle ainsi ? Elle marche car Monsieur Yéhé, le chef de famille, est un infirmier entouré de sa femme et de ses enfants, et il va de village en village pour soigner ses malades. Il a appris sa médecine auprès du premier docteur français envoyé dans son pays de l’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire. C’est sa passion d’aider, d’écouter, de soigner les petits et les grands ; de donner des conseils pour mieux grandir, pour mieux vieillir, pour éviter, autant qu’on peut le faire, les graves maladies, les fièvres, comme le paludisme qu’on attrape par ces tout petits moustiques que tu entends venir de loin en faisant : « Zzzziiiiii, ouinzin, zzzzzzi » ; jolie musique, oui, mais à laquelle il faut échapper. Monsieur Yéhé se donnait tant de mal auprès de ceux qui souffrent qu’on l’appelait : « le docteur Yéhé »…

— Je ne suis pas docteur, madame Bonaventure, je vous l’ai dit cent fois.

— Mais qu’est-ce que tu vas me raconter-là ? Bien sûr que tu es le docteur, disait madame Bonaventure en articulant beaucoup le mot "docteur" et en écarquillant les yeux.

Et oui, pour elle, monsieur Yéhé apportait les médicaments, donc il était docteur.

— Tu es docteur, c'est tout. Et elle écarquillait encore les yeux d’une manière qui ne donnait pas lieu à discuter.

Manguiers fruits Le garçon qui nageait sur le lac

Manguiers et ses fruits

Bref, la vie de cette famille n’est pas tout à fait celle des autres dans les villages. Monsieur Henri Yéhé, madame Elisabeth Yéhé, Eugène leur grand fils, qui va être le héros de cette histoire et les petites sœurs Paulette, Antoinette, Lucette et Colette venaient de recevoir… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi