L’Empire romain et le Christianisme racontés aux enfants

Syrie
Palestine antique l'empire romain et le christianisme

Palestine antique

Jésus avait dit à ses amis : « Allez, et enseignez tous les peuples ». Alors, ses amis les apôtres (cela veut dire « envoyé de Dieu » en grec) s’en furent  partout dans le monde proclamer la Bonne Nouvelle, tout ce que Jésus leur avait appris.

— Quelle route prends-tu, Jude ?
— Celle du nord, vers d’Antioche. Et toi, Philippe ?
— Celle de droite, vers la Samarie. Peut-être y a-t-il là-bas des gens qui m’écouteront. Au revoir, les amis !
— Bonne route à tous ! Que le Christ notre Seigneur soit avec vous !

C’était le début d’une grande Histoire, celle du Christ et de son Eglise, l’extraordinaire histoire du christianisme.

Syrie l'empire romain et le christianisme

La Syrie

Chacun des apôtres s’en alla de son côté, sans rien emporter, ni argent, ni nourriture, ni vêtements. Comment pouvaient-ils donc partir ainsi, et qu’allaient-ils dire ? Ils répéteraient simplement aux gens les paroles que Jésus-Christ lui-même leur avait dites. Voilà tout ce qu’ils avaient, pas de bagage, pas d'argent, rien, seulement la Parole du Christ. C’était le plus important.

Ecoutez donc ce que les apôtres disaient quand ils rencontraient des gens :

— Bonjour, braves gens, je vous vois au travail et c’est beau à voir. Etes-vous contents de votre sort ?
— Sûrement pas, étranger ! notre maître est mauvais et nous bat, il n’est jamais content de notre travail.
— Savez-vous que vous avez un autre maître… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi