Les 10 grandes persécutions des chrétiens à l’époque de l’empire romain racontées aux enfants

légion romaine
Saint Maurice Les 10 grandes persécutions des chrétiens à l'époque de l'empire romain

Saint Maurice

 Le 22 septembre 286, une légion romaine entière, avec son chef à sa tête, se trouvait accusée de refuser l’adoration due à l’empereur et aux dieux romains. Cette légion était la légion thébaine; son chef, saint Maurice.

Elle venait de passer les Alpes. On la connaissait car elle s'était rendue glorieuse de nombreuses fois. L'empereur Maximien l’emmenait combattre la Gaule en révolte. Après le passage des Alpes, un sacrifice solennel fut ordonné.

— Est-ce qu'on va se reposer un peu après le passage de cette damnée montagne ?

— Pas encore. L'empereur demande qu'on fasse une fête. Tiens, d'ailleurs, voilà son envoyé.

La décapitation de Maurice (tapisserie) Les 10 grandes persécutions des chrétiens à l'époque de l'empire romain http://lhistoiredusoir.com

La décapitation de Maurice (tapisserie)

— Vous autres, fait l'homme en s'approchant, hommes de la légion thébaine, légionnaires de Maurice, venez à la cérémonie offerte en l’honneur de César.

— Nous n'irons pas.

— Et pourquoi ?

— Ces fêtes sont païennes.

— Comment ? Refusez-vous d’honorer l’empereur ? Nous le devons tous, avant de passer à l’attaque des Bagaudes.

— Justement, dit Maurice. Moi et mes hommes avons appris que les Bagaudes sont des chrétiens. Nous ne tenons pas à les attaquer. Nous sommes tous chrétiens.

— Quoi ? C’est de la désobéissance. Il vous en cuira !

— Ne vous fâchez pas, nous vous disons juste ce que nous en pensons.

—Et qui t'as dit que tu devais penser ? Tu dois obéir.

—C'est ainsi ? Alors, nous refusons.

La légion chrétienne ne voulait prendre part ni à la cérémonie ni à cette attaque contre le peuple des Bagaudes.

— Nous ne voulons pas insulter l’empereur. Aussi, nous nous retirons à l’écart pour vous laisser faire vos célébrations.

La légion décida de se retirer près du lieu appelé aujourd'hui Saint-Maurice-d'Agaune (dans le Valais Suisse). L'empereur renvoya son messager pour demander aux soldats de Maurice de se réunir au reste de l’armée pour la fête.

— Venez avec nous, c’est l’empereur qui le demande.

— Vois-tu, camarade, les soldats qui sont avec moi viennent de Thèbaïde en Égypte, ils sont coptes. Ils se rappellent qu'il vaut mieux obéir à Dieu qu'aux hommes.

— L’empereur n’est pas un homme, c’est un dieu.

— Certes non. Il n’y a qu’un seul Dieu et il n’est pas de ce monde.

— Ainsi donc, tu dis que l’empereur est un homme... je le note. Venez-vous, ou pas ?

— Nous sommes dans la triste nécessité de désobéir. Et cela ne nous fait nullement plaisir. Que l’empereur nous demande ce qu’il veut, nous sommes prêts à mourir pour le service. Mais nous ne pouvons pas célébrer l’empereur comme s’il était un dieu car c’est contraire à notre Foi.

légion romaine Les 10 grandes persécutions des chrétiens à l'époque de l'empire romain http://lhistoiredusoir.com

La légion

Ces braves soldats, vainqueurs sur vingt champs de bataille, n’avaient pas pour habitude de désobéir, la désobéissance leur était même une faute grave. Mais elle fut alors un acte d'héroïque loyauté.

— J’ai de mauvaises nouvelles pour toi, Maurice. J’ai rapporté tes paroles à l’empereur. Aussitôt, il donna l'ordre de décimer ta légion, c'est-à-dire de tuer un sur dix de tes soldats.

— Est-ce là ce qu’il a dit ?

— C’est ce qu’il a dit et ordonné.… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

(1) comment

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi