Les femmes-pilotes racontées aux enfants

caudron rafale

Voici 4 histoires, 4 femmes-pilotes, 4 aventurières de la vie

Amélia Earhart

Amélia est née aux Etats-Unis, dans le Kansas, le 24 juillet 1897.

Maison Amélia

Dès son enfance, elle est pleine d’énergie et d’enthousiasme. A vingt-trois ans, Amélia monte pour la première fois dans un avion. Ce « baptême de l'air » lui donne la passion du vol. Elle devient apprentie infirmière puis assistante sociale. Elle se paye elle-même des leçons de pilotage, économisant même assez d'argent pour s'acheter un biplan, c'est-à-dire un avion avec deux ailes superposées, jaune vif, qu’elle nomme Canary.

130212_da0t6_teteail_amelia-earhart_sn635 femmes-pilotes

Le 22 octobre 1922, elle réussit à atteindre l'altitude de 4.300 m, presque aussi haut que le Mont-Blanc, un record pour une aviatrice à cette époque.

En 1928, elle devient très célèbre en traversant l’océan Atlantique, avec deux autres pilotes. Quelques années après, en 1932, Amélia décolle toute seule du Canada. Après un vol d'une durée de 15 heures, elle se pose dans un pré en Irlande du Nord. À l'âge de 34 ans, elle devient la première femme à traverser seule l'océan Atlantique en avion.

amelia_banner_newsize femmes-pilotes

Amélia voulut ensuite relever un grand défi : faire le tour du monde.

Elle partit accompagnée de son navigateur Fred Noonan. Une escale était indispensable dans l’Océan Pacifique, car l’avion n’avait pas assez d’essence pour relier la Nouvelle-Guinée et Hawaï ; une piste avait été aménagée sur une île minuscule. Les garde-côtes des Etats-Unis avaient envoyé un navire muni d'une radio, pour guider l’avion vers l’îlot. À 7H42, le navire reçut ce message d’Amélia : « Nous devrions être au-dessus de vous, mais nous ne vous voyons pas. … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi