Les grandes épreuves de Magellan racontées aux enfants, suite

la-terre-de-feu-s-illumine-en-argentine
Magellan a donc trouvé le passage qui permet de passer "derrière" l'Amérique, d'aller au-delà. Mais c'est un passage effrayant, le séjour des tempêtes.

Là commence le calvaire, le voyage effrayant, le cauchemar des marins. Jusqu’au bout, les marins survivants seront marqués par ce qu’ils auront vécu.

Les bateaux s’avancent entre les îles et le continent bordé de falaises à pic.

La nuit, les indigènes font des feux sur les rochers, parfois même au milieu des falaises, et Magellan nomme cet endroit la Terre de feu. Le passage, quant à lui, s’appellera le détroit de Magellan.

Car en effet, c’est la porte vers l’ouest. Mais quelle porte est-ce, au juste, que cette mer furieuse, agitée comme nulle part ailleurs ? Et pour cause : c’est l’endroit étroit où deux océans se déversent l’un dans l’autre, les courants sont fabuleux, et les bateaux n’ont rien l’air de plus que de bouchons de bouteilles ballottés par les flots !

Ce cauchemar, navigation au risque de mourir entre les roches, les récifs et les îles, dure 600 kilomètres ! C’est chaque jour

La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

 

(2) comments

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi