Richard Cœur de Lion et la prise de Saint-Jean-d’Acre racontés aux enfants

richard-coeur-de-lion

Richard Cœur de Lion et la prise de Saint-Jean-d’Acre

Il y avait cent ans que les croisés n’étaient pas partis pour Jérusalem. La première croisade, commencé en 1096, aventure qui avait réuni des milliers de personnes, à commencé par des enfants et des pèlerins. Elle avait été rude, parfois cruelle, beaucoup étaient morts aussi bien sur la route que sur place.

— Regardez, des bandits !

— Malheur ! Qui pourrait nous défendre  ?

— Nous ne sommes que des pèlerins !

— Pourquoi nous veut-on du mal ?

— Fuyons ! Il faut quitter la route !

Les bandits ne se gênent pas pour rançonner les pèlerins, qui en réalité ne sont pas très riches, quitte à user sur eux de violence... Mais le pire, ce sont les Sarrasins, qui entendent chasser les chrétiens. Ils attaquent les pèlerins qui arrivent en Asie mineure.

Voilà donc les pèlerins massacrés par des brigands ou par les infidèles sarrasins. Alors, les armées chrétiennes se mettent à se venger de manière parfois terrible. Pour finir, cette première croisade connait le succès : les chrétiens prennent aux Turcs l’Asie Mineure, la Palestine et Jérusalem où se trouve le tombeau du Christ.

Mais voici qu’en cette année 1187, il y a quelques jours, une nouvelle arrive en Europe :

— Les Infidèles ont réussi à reprendre Jérusalem, disent les prêtres durant leur sermon.

— Est-ce une mauvaise nouvelle ?

— Une terrible nouvelle ! parce qu’à Jérusalem, il y a le tombeau du Christ, et que maintenant il est tombé aux mains d’incroyants. Il peut être détruit, profané. Rendez-vous compte !

En définitive, toute l’Europe est en émoi.

Le pape met aussitôt tout en œuvre pour qu’une nouvelle … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). 

>
error: Contenu protégé par la loi