Richard Cœur de Lion raconté aux enfants, suite : le retour en Europe

saladin

La bataille de Saint-Jean-d’Acre a commencé.

Saladin veille. Il galope de bataillon en bataillon, criant son mot de ralliement: « Ô, famille de l'Islam ! » Chaque fois qu’il regarde Acre, au loin dans la fumée et la poussière de la bataille, il imagine ce que cette ville endure, les souffrances des défenseurs et alors il se précipite dans la bataille plus furieusement et y entraîne ses troupes. Jusqu'à ce que la nuit soit venue, Saladin est présent sur le champ de bataille.

En dépit des guerriers de Philippe Auguste, les musulmans ont l'avantage et les chrétiens doivent abandonner les murailles de la ville d’Acre. Ce jour-là est terrible car les Croisés perdent des milliers d’hommes et même leurs belles machines de guerre sont incendiées. Eh bien, le croirez-vous, malgré cette victoire, Saladin, est désespéré. Pourquoi donc ? Il a reçu un … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi