Robert Scott explorateur

Captain Scott

Nous sommes à Londres, en 1899. Dans l’une des salles de la Société Géographique Royale, le président et quelques officiers sont réunis pour choisir le chef d’une nouvelle expédition qu’ils projettent dans l’Antarctique, c'est-à-dire au Pôle sud. Ils choisissent le lieutenant Robert Falcon Scott. Entré tout jeune dans la marine de guerre, où il s’est distingué par son courage, son sérieux et ses connaissances, il dirige alors le service des torpilleurs de la Manche (les torpilleurs sont des bateaux qui coulent les autres grâce à des torpilles sous-marines).    captain-robert-scott-pic-pa-209431165

Scott quitte l’Angleterre à bord du Discovery et quatre mois plus tard, il entre dans les eaux de l’Antarctique. Il explore les terres immenses, et recueille des données et des observations dans son livre de voyage. C'est une expédition terrible, le froid est épouvantable. Il ne va pas jusqu’au Pôle sud, qui est très difficile à atteindre. D’ailleurs, ce n’est pas sa mission, il doit simplement faire une première exploration.

Lorsqu’il revient en Angleterre, il est fêté et connaît de grands honneurs.

Mais il songe à retourner dans l’Antarctique, cette fois pour atteindre le pôle. Le Pôle sud, le point le plus éloigné de la Terre, l’endroit le plus mystérieux, que personne n’a encore foulé.

Scott se marie, il a un enfant. En 1910, il est à nouveau le chef d’une expédition, l’expédition dont il rêve.

La suite vous intéresse ? Ce sera dans votre abonnement (cliquez ici) Abonnés, connectez-vous dans le menu.

(1) comment

Add Your Reply
>
error: Contenu protégé par la loi