Sigognac le Capitaine Fracasse raconté aux enfants

Un spectacle

Voici le résumé d'un roman chevaleresque, qui fut très célèbre en son temps. Il a été écrit par Théophile Gautier.

Cette histoire se passe au temps du roi Louis XIII. Dans une pauvre maison, un jeune homme vit seul avec un vieux valet, un cheval fatigué, un chien et un chat.

Sigognac, le capitaine Fracasse http://lhistoiredusoir.comC’est le jeune baron de Sigognac, du pays de Gascogne, le pays de d’Artagnan, au sud-ouest de Toulouse.

L’épée à la main, Sigognac se réchauffe les pieds auprès du feu qui crépite dans la cheminée. Allongé, son chien l’observe, triste lui aussi, attendant que son maître ait un geste pour lui.

Sigognac a seulement vingt-cinq ans, l’âge où l’on fait des projets joyeux. Pourtant son cœur est plein de tristesse et de désespoir. Ses longs cheveux sombres sont mal coiffés, et sa moustache tombe sur le coin de sa bouche. Un large chapeau de feutre tout cabossé, comme son cœur, fait tomber une grande ombre sur son visage triste. Avec un sourire, son visage serait beau… mais sourira-t-il un jour ? Il songe.

— Mon Dieu, quel ennui… Que la campagne est donc morne en hiver ! On vante l’air pur et frais, la tranquillité loin du bruit de la foule et des tracas des villes, mais les journées sont longues. Que faire, pour rendre la vie plus palpitante ?

Soudain, voici qu’on frappe à la porte !

— Monseigneur, s’écrie un homme qui se présente quand la porte est ouverte, nous sommes une troupe de neuf comédiens errants. Voulez-vous nous accueillir pour cette nuit ? Nous sommes pauvres, mais nous vous payerons en mimes, drôleries et chansons.

Cette troupe enchante le malheureux garçon, par ses tours et son humeur enjouée. Ces neuf comédiens s’appellent Blazius, Hérode le Tyran, un géant bourru au cœur d’or, Matamore, un fier-à-bras qui essaie de faire peur mais n’est pas méchant, Léandre, Scapin, et quatre femmes : Séraphina, Isabelle l’ingénue, Zerbine la soubrette et Dame Léonarde.

— Venez avec nous en voyage, baron, lui proposent les comédiens. Même si vous ne trouvez pas la fortune à Paris, vous aurez fait un beau voyage !
— Et nous avons besoin d’un poète, ajoute la douce Isabelle.
— Merci mes amis, j’accepte votre proposition, dit Sigognac.

Sigognac, le capitaine Fracasse http://lhistoiredusoir.com

La troupe au complet

Et la joyeuse troupe se met la route. … La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

>
error: Contenu protégé par la loi