pension-a-la-carte-box-prairie

Tsar dans la prairie, conte pour enfants (suite)

10  comments

Jean aime Tsar, son cheval, mais il pense que son père va le vendre. Furieux, il ne veut plus voir ses parents (début de l'histoire était ici dans le message de démarrage - vérifier vos spams et suivre ses recommandations).

Toute la matinée, Jean se cache dans le grenier de l’étable, son coin préféré où personne ne vient jamais le déranger. De là, on peut observer les souris qui se promènent sur les poutres, le chat qui leur court après, et de temps en temps, la vieille chouette qui doit avoir cent ans et qui dort toute la journée, sous le faîtage du toit, tout en haut. Et puis, on voit la prairie, d’un beau vert, un vert qui a toujours été là, doux et beau, soyeux, comme un tapis merveilleux. C’est là que Jean aimerait faire du cheval, aussitôt que ce sera possible. Et puis au milieu passe la route. Cette route par où est venu le marchand de chevaux. Jean se met à pleurer. Tsar… c’est fini, il va le perdre. Il va falloir aller lui dire. Il va falloir aller lui faire des adieux. Jean a l’impression qu’il n’y arrivera jamais. Il pleure encore, désespéré. Il est plus triste que jamais. La paille sent bon et il s’endort, épuisé par l’émotion.

« Jean ! »

C’est maman qui appelle. Jean se réveille. Il doit être midi. Il se lève et s’époussette pour se débarrasser des brindilles. Il descend du grenier à foin.

« Que t’arrive-t-il, Jean ? Qu’est ce qui ne va pas ? Mais où étais-tu passé ? » lui demande sa maman.

Jean ne répond pas. Les adultes ne le comprennent pas. Ils n’ont pas de cœur, ni maman, ni papa. Ils devraient bien savoir ce qui ne va pas. Ils vont vendre Tsar, voilà ce qu’ils vont faire.

Il vient de prendre une grande résolution.

La nuit, alors que ses parents sont endormis, Jean se lève et… La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Abonnés, connectez-vous dans le menu. 

About the author 

Max Montgomery

Max Montgomery, auteur du roman "Reinhardt Tarkand", a écrit des milliers de pages pour les enfants. Collectionneur de parcours, c'est un éducateur, un aventurier polyglotte. Père de 10 enfants, il se lance dans l'aventure de l'écriture en ligne et construit plusieurs sites populaires.

You may also like

La chanson de Roland : Partie 2

L’invention de la mongolfière

La chanson de Roland : Partie 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Pour une première histoire, c’est une première histoire qui tombe à pic : ma fille est passionnée de chevaux depuis, voyons… depuis qu’elle est née, je crois !
    D’autant plus que nous avons aussi une petite jument noire, qui nous a elle aussi donné un beau poulain… Hasard amusant !

  2. Première histoire qui a beaucoup plu à mon fils de 5 ans! Mais où se trouve la première partie (si elle existe…) car il est écrit « suite »?

    1. Bonjour Constance, lorsque vous vous êtes inscrite, vous avez reçu le premier message en fin duquel il y avait:

      “Tsar, dans la prairie

      Texte ici

      Jean vit avec ses parents dans une petite ferme, nichée au creux d’un vallon, où la prairie est bien verte. Devant sa maison s’étend ce vert pâle d’une bonne herbe haute et grasse que paissent les animaux de la ferme et qui fait comme des vagues quand il y a un peu de vent. Il y a aussi les champs de blé que cultive la famille. Au-delà de la maison, petite mais solide, c’est la forêt, qui est là depuis vingt mille ans, claire et accueillante en lisière, mais plus dense et sombre au fur et à mesure qu’on s’y enfonce… “

  3. Très beau conte pour mon fils qui adore les chevaux, il a vraiment pu s’identifier à ce petit garçon et son cheval. Merci pour ces bons moments.

  4. Je vous remercie pour cette histoire que mes enfants ont appréciée.
    Une faute de frappe à corriger, au milieu de la deuxième partie : le jour point (et non pas poind).

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!

>